Le mot du Président

Le mot du Président

Promotion immobilière : Un marche dynamique dans un territoire attractif !

 

Le marché régional de la promotion immobilière demeure dynamique  nonobstant la pénurie de l’offre.

Le territoire de l’ex Languedoc Roussillon offre  une incroyable diversité naturelle et un patrimoine historique, architectural et culturel très riche. Son attractivité n’est plus à démontrer. Les flux migratoires soutenus sur l’ensemble de la région et sur la métropole montpelliéraine en particulier, en témoignent. Dans ce contexte, la bonne tenue du marché immobilier régional n’a donc rien d’étonnant. Pour preuve : le marché du Languedoc-Roussillon dans son ensemble, à la différence des autres marchés immobiliers français qui accusent une diminution des ventes nettes, reste relativement dynamique et attractif avec une augmentation de 10% des ventes (3 290 logements vendus) entre les 1ers semestres 2017 et 2018 (source Adéquation).  

Cependant, ces bons résultats régionaux cachent certaines tendances décelées fin 2017 et qui se confirment en début d’année. L’interrogation majeure concerne l’impossibilité pour le marché de se réalimenter. Ainsi l’activité régionale au cours du 1er semestre 2018 a enregistré une baisse de 10% des mises en ventes. L’approvisionnement du marché a permis d’accompagner la dynamique des ventes, mais n’a pas permis à l’échelle régionale, de reconstituer un niveau d’offre suffisant. Avec ses 4 400 logements à la vente, l’offre de l’ex-Languedoc-Roussillon représente moins de 8 mois théoriques de stock (10 mois au 1er semestre 2017).

Les promoteurs de la FPI OM déplorent notamment la baisse des autorisations de construire enregistrée durant l’été, l’allongement de la durée de montage des programmes immobiliers, l’augmentation des prix de sortie des logements consécutive au manque d’offre sur la métropole de Montpellier et la suppression programmée par l’état des zones B2 Pinel assurant un soutien au développement urbain des villes moyennes de notre territoire. Autant de facteurs qui réduisent la capacité à mettre des logements en chantier et à satisfaire une demande toujours aussi soutenue.

La FPI OM vient d’opter pour une nouvelle organisation. Aujourd’hui structurés en délégations, les promoteurs de la fédération régionale travaillent en ateliers avec les collectivités locales et les aménageurs afin de trouver de trouver des solutions à toutes ces problématiques.

Laurent Villaret
Président de la Fédération des Promoteurs Immobiliers Occitanie Méditerranée