Actu

Xavier Bringer, Président de la FPI OM et Laurent Villaret, membre du bureau

Promotion immobilière en Languedoc-Roussillon : Un marché sain sur un territoire équilibré

21 Novembre 2017
A la lecture des résultats de la promotion immobilière sur les neuf premiers mois de l’année, nous pouvons d’ores et déjà saluer une très belle année 2017, avec des ventes nettes en progression de 15% par rapport à 2016 qui était déjà une belle année !
Nous observons par ailleurs, une montée en puissance de l’ensemble des villes composant la colonne vertébrale du Languedoc-Roussillon (à l’exception de Narbonne). Cette évolution est conforme à la volonté des professionnels de garder un équilibre sur les territoires et de lutter contre une concentration trop forte sur la ville centre. Pour exemple : les ventes augmentent de 75% sur la région du Bassin de Thau, de 49% sur la région de Nîmes; de 61% sur la région de Perpignan et de 47% sur la Communauté d’agglomération de Béziers. Et toutes ces augmentations se font en conservant des niveaux de prix relativement stabilisés.
Cet équilibre du territoire est absolument nécessaire afin de préserver toutes les qualités du bassin méditerranéen et de maintenir un niveau économique partagé entre la Métropole et les grandes villes qui l’entourent.
Ces résultats n’ont été possibles que grâce à un zonage ABC qui a été travaillé de manière précise avec l’ensemble des collectivités, des services de l’Etat et des professionnels. Comme il avait été défini par les acteurs, la ville de Béziers devait être « upgradée » de B2 en B1 dans le cas d’une reprise de l’activité immobilière en centre-ville. Force est de constater à ce jour, que le marché immobilier de l’ancien et du neuf sur le centre-ville de Béziers repart à la hausse grâce à sa nouvelle attractivité. Ce qui conforte naturellement la demande effectuée par la FPI de reclasser Béziers en B1 (ou d’ouvrir une zone spécifique, à quota, pour la délivrance de logements éligibles au Pinel).
Concernant la Métropole de Montpellier, nous constatons une hausse des ventes de 12% avec une recrudescence des ventes à investisseurs de 41% au 3ème trimestre2017, soit le meilleur résultats des métropoles françaises. Et ce, avec un prix de vente inchangé, signe de la volonté des acteurs de stabiliser leur marché.
Reste le problème de l’offre qui se pose de manière uniforme sur l’ensemble des zones de marché du Languedoc-Roussillon. Et le choc de l’offre voulu par le président de la République doit être entendu au sein de toutes les collectivités pour mettre du foncier à la vente ou en faciliter la constructibilité.
La FPI Occitanie-Méditerranée accompagne la Métropole dans sa demande de réforme de la loi SRU, loi inapplicable en l’état dans nos territoires très contraints par les risques majeurs (PPRI, loi littoral, conservation des espèces). Le gouvernement doit revoir l’application de cette loi en écoutant les arguments des territoires.
Les bons résultats constatés aujourd’hui sur notre territoire, sont en partie dus à une méthodologie de travail créée de longue date avec les acteurs publics de la région de Montpellier et les acteurs privés de l’acte de bâtir.
Afin de poursuivre ce travail et de parfaire cette méthode jalousée par les autres territoires, la FPI Occitanie Méditerranée organise le 12 décembre 2017, à l’occasion de sa traditionnelle soirée de présentation des vœux, un débat d’une heure sur le thème « Comment construire la ville ensemble » et réunissant acteurs publics et privés.
ü
Xavier Bringer
Président de la Fédération Régionale des Promoteurs Immobilier
Occitanie-Méditerranée